Accueil Mada
Accueil
Photos de Diego-Suarez (Antsiranana)
Au nord de Madagascar : Diego-Suarez
Au nord de Madagascar : la plage de Ramena
Au nord de Madagascar : la Montagne des Français et les Trois Baies
Au nord de Madagascar : la Montagne des Français et les Trois Baies
Au nord de Madagascar : la montagne d'Ambre
Au nord de Madagascar : les tsingy rouges
Au nord de Madagascar : Diego-Suarez


Recadrer

Madagascar

Mada Nord

Diego-Suarez

2005-2008-2013

Rue Colbert

Etal rue Colbert

Etals près du port

Vue sur la baie

Le chapeau de Napoléon

L'architecture coloniale

Le pain de sucre vu de l'université

A l’extrémité nord de Madagascar et à près de 800 km de Tana, à laquelle elle est reliée par une route récemment terminée, Diego est une ville du bout du monde. Son caractère militaire est assez marqué et son passé colonial perdure dans l’architecture des maisons du centre ville.
Depuis 2005 beaucoup de rues ont été refaîtes et la ville semble moins à l'abandon. Ce n'est probablement pas étranger à l'augmentation de la fréquentation touristique. Malheureusement le tourisme sexuel y est florissant et les jeunes filles en quête d'un vazaha qui les tirerait de la misère sont légion.
Malgré tout, on s’y sent bien. Les gens sont accueillants. Et pourtant, beaucoup vivent encore sur la terre, dans des maisons en tôle ; les femmes y ont accrochés aux fenêtres des rideaux brodés au point Richelieu. La tenue vestimentaire des gens ne trahit pas leur pauvreté.

Même les taxis jaune qui sillonnent la ville en permanence ont eu un coup de jeune ; pour la plupart ça s'est limité à la peinture.

Peu industrialisée, hormis les entreprises liées au port, Diego a un atout important pour son développement, c'est son enseignement supérieur avec une université et un institut supérieur de technologie (IST).

A voir à Diego


La rue Colbert

La rue Colbert est la grande rue du centre de Diego. Elle est incontournable. Le style colonial y est très présent. Le commerce y est actif. Il s’y vend de beaux tissus. C’est le rendez-vous des jeunes et des moins jeunes jusqu’à tard le soir.

A Diego, on mange beaucoup sur le trottoir, aux étals. Brochettes de zébu, manioc et bananes frits.

Le marché

Le marché Bazar Kely appelé aussi "le petit marché" est au centre ville. Il grouille de monde (surtout des femmes) et de poussière.
Des petites tomates, des bananes, des papayes, des patates douces, des brèdes, des poules vivantes dans des grands paniers, des canards, du charbon de bois... C'est grand !
Il y a aussi des poissons séchés, des escargots décortiqués, des bichiques. Et on n’a pas trouvé les chauves souris annoncées par Lova. Dans le quartier de la viande, quand on ne regarde pas devant soi, on peut mettre le pied dans une flaque noirâtre et nauséabonde.

Quand on y regarde avec attention on voit qu'il y a des zones pour les riches et d'autres pour les pauvres. Les femmes aisées ne portent pas de panier, elles ont leurs petites porteuses.

Le port

Le port de commerce a une activité mais pas encore au niveau souhaité. On voit peu de bateaux.

Le transport du fret est assuré par la MSC (Méditerranan shipping company) qui a en moyenne un bateau par semaine. Au fond de sa baie et sans infrastructure routière permettant le transport vers l’intérieur, le port a du mal à se développer.
Il y a  une grande conserverie qui traite 35.000 tonnes de thons/an et emploie une centaine de personnes.

La Société d'Etudes de Construction et de Réparation Navales (SECREN) est spécialisée dans les travaux de carénage et de maintenance des bateaux. En juillet 2008 la société annonçait qu'une trentaine de bateaux dont treize grands bateaux puis des caboteurs et crevettiers y ont été réparés depuis le début de l'année.

La vue sur la baie

Plusieurs endroits présentent des vues différentes sur la baie :

- Le square à côté de l'hôtel de la marine. Rue Flacourt, au bout de la rue Colbert à gauche.

- Le belvédaire de la place Joffre au dessus du port.

- La route de l'université - la meilleure vue sur le pain de sucre.

Si on aime marcher

1- Le port et le quartier militaire :

A partir de la place Foch, descendre la rue Colbert  - il y a les boutiques, l'animation et le grand bistrot juste avant la station service. Au bout de la rue Colbert tourner à gauche ; le square offre un beau panorama sur la baie. A côté du square l'ancien hôtel de la marine est une ruine envahie de palmiers - splendeur d'antan ! Il va être transformé en palais officiel (?).

En descendant on a une vue sur le port. Prendre l'escalier qui monte au belvédaire - belle vue sur le port. Après la place Joffre suivre le boulevard Bazeilles et le large boulevard militaire bordé de maisons fleuries. On arrive à la SECREN et on peut aller vers la baie à droite avec une vue sur une autre partie du port ou retourner directement au centre ville tout proche par la rue Lavignerie.

2- Les cimetières militaires et une vue sur le pain de sucre :

On peut faire une partie de ce circuit en taxi à l'aller ou au retour.

De la place Foch prendre l'avenue Lally-Tollendal qui passe devant la station service et Air Madagascar ; à 100m au rond-point tout droit ; puis à 200m un deuxième rond-point - il y a le stade en face - longer le stade par la droite. Après 200m le cimetière des anglais est fléché à gauche. C'est une curiosité. Revenir sur l'avenue. De l'autre côté une grande arche (que certans appellent le chapeau de Napoléon) est à l'entrée du cimetière des français. Le longer. Puis c'est le cimetière malgache. Ces cimetières sont à voir. Continuer l'avenue sur environ 300m et prendre la direction de l'université fléchée à gauche. On longe bientôt la baie et la vue avec le pain de sucre en premier est superbe. On peut aller jusqu'à l'université en longeant la baie.

Si on a le goût de l'aventure on peut rentrer par une rue qui part à gauche derrière la cité universitaire et qui revient vers la ville plus directement mais il faut la trouver.

Excursions

La région offre quelques sites à ne pas manquer. Il y a plusieurs agences et d'autre part certains hôtels organisent des excursions.

Diego Guide Excursion (rue Colbert presqu'en face du grand hôtel) est une bonne adresse. Les excursions sont à des prix raisonnables et l'équipe est sympatique.

L'hôtel Bellevue offre des excursions à des prix intéressants. Le chauffeur fait guide. C'est plutôt un chauffeur. Il n'est pas nécessaire de loger à l'hôtel.

A faire :

- La montagne des Français et les Trois Baies. Une des plus belles vues sur la baie et promenade (à pied, pas en 4x4) le long de l'océan indien.

- La montagne d'Ambre. Une belle forêt humide. A Diego il suffit de demander un taxi jaune, c'est beaucoup moins cher (50000 Ar - 20 €) et sur place il y a les guides de l'ANGAP.

- Les tsingy rouges. Un site surprenant.

- Windsor Castel et la baie des courriers. Un paysage africain par une piste difficile et une grande vue sur toute la région.

__________________________________________________________

Baignade

On ne se baigne pas à Diego. Il n'y a pas de plage et l'état de l'eau est douteux. On peut aller à une vingtaine de km en taxi à Ramena ou à la baie de Sakalava ou à Orangea près du cap Minet.

__________________________________________________________

Restaurants

Il y a beaucoup de restaurants à Diego.

Le Mora Mora (7 rue Sylvain Roux) est incontestablement une bonne adresse. Un très bon rapport qualité-prix. Il est près du stade municipal à proximité du centre ville.

__________________________________________________________

Hôtels

Il y a un grand choix d'hôtels à Diego pour tous les budgets. Difficile d'en mettre un avant. Tout dépend de ce qu'on recherche.

__________________________________________________________

Histoire


Pierre Vérin nous raconte dans son livre Madagascar la fondation de Diego-Suarez :


Lorsque Diogo Dias découvre par accident Madagascar, qu'il baptise Ile Saint-Laurent puisqu'on est le 10 août 1500, les habitants de la Grande Ile sont totalement inconnus
Le contact se fait dans l'Extrême-Nord peu peuplé et le capitaine portugais envoie un condamné embarqué à son bord que l'on garde pour ce genre de situation où l'on doit prendre contact avec les terres à explorer.
"Cet émissaire entra dans la brousse et trouva quelques paillotes habitées par des Noirs, tout nus, avec lesquels il communiqua par signes et qui ne lui firent aucun mal.
Il revint au navire, accompagné par quelques-uns d'entre eux qui vendirent des poules, des ignames et des fruits sauvages bons à manger, en échange de couteaux, de haches, d'ustensiles divers en fer, de chapelets de couleurs variées, de grelots et de miroirs. Les Portugais, qui se trouvaient fort bien dans ce port, y restèrent un certain temps. "

Windsor Castel

Photos

Diego-Suarez

Ramena

Montagne des Français

Les Trois Baies

Montagne d'Ambre

Tsingy Rouges

Windsor Castle

Carte Nord (+/-)

Carte Mada

fouche.papin2@orange.fr

Web Creator 7

CSS - Panels fixes